Approche-médiation dans diverses situations en protection de l’enfance et de la jeunesse: l’Approche-médiation dans la perspective québécoise d’organisation des services de protection de la jeunesse

Approche-médiation dans diverses situations en protection de l’enfance et de la jeunesse: l’Approche-médiation dans la perspective québécoise d’organisation des services de protection de la jeunesse

Approche-médiation dans diverses situations en protection de l’enfance et de la jeunesse: l’Approche-médiation dans la perspective québécoise d’organisation des services de protection de la jeunesse

Approche-médiation dans diverses situations en protection de l’enfance et de la jeunesse: l’Approche-médiation dans la perspective québécoise d’organisation des services de protection de la jeunesses

| Ajouter

Référence bibliographique [10762]

Protection de l’enfance et de la jeunesse-médiation : comment accompagner la famille autrement , sous la dir. de Pierrette Brisson et Savourey, Michèle, p. 91-106. France: Chronique sociale.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Dans ce chapitre, l’auteur présente les différentes étapes du processus de protection de la jeunesse au Québec et les différents motifs de signalement. Il expose également comment le modèle de l’Approche-médiation peut s’appliquer au système québécois.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


Suite à une présentation générale de l’auteur concernant le système québécois de protection à l’enfance, chaque étape du processus découlant d’un signalement (réception et traitement des signalements, évaluation, orientation, application des mesures, révision) fait l’objet de courts textes rédigés par différents auteurs. À la lumière de ces différents constats, l’auteur conclut qu’il est possible d’«[observer] la présence parfois concomitante de nombreux intervenants à plusieurs de ces étapes[et qu’il] est important que chacun [d’eux] travaille dans la même perspective de médiation et d’implication afin que les parents et le jeune ne se sentent pas dépaysés par le recours à d’autres approches où leur implication serait moins sollicitée. Le partage par les divers intervenants d’une même perspective d’intervention aura notamment comme impact l’utilisation d’un langage commun et d’une façon commune de faire les choses et les gens se sentiront alors plus respectés, reconnus et valorisés dans leur rôle de titulaires de l’autorité parentale responsables de la sécurité et du développement de leur enfant. Le climat de confiance qui va en résulter contribuera à l’atteinte de l’objectif commun consistant à maintenir ou ramener le jeune dans son milieu familial, dans un contexte et un climat supportables pour tout le monde.» (p. 106)