L’évaluation clinique et du risque de récidive

L’évaluation clinique et du risque de récidive

L’évaluation clinique et du risque de récidive

L’évaluation clinique et du risque de récidives

| Ajouter

Référence bibliographique [10666]

Tardif, Monique, Quenneville, Robert, Jacob, Martine et Auclair, Nathalie. 2012. «L’évaluation clinique et du risque de récidive». Dans La délinquance sexuelle des mineurs : approches cliniques , sous la dir. de Monique Tardif, Jacob, Martine, Quenneville, Robert et Proulx, Jean, p. 59-133. Coll. «Paramètres». Montréal: Les Presses de l’Université de Montréal.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Le but de ce présent chapitre consiste donc à proposer un modèle d’entrevue clinique structurée, à discuter des aspects contextuels, à mettre en évidence les principes théoriques et cliniques sous-jacents et à documenter étape par étape le processus de l’évaluation.» (p. 63)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«L’évaluation clinique doit permettre de donner un sens aux passages à l’acte sexuel déviant, d’identifier les facteurs contributifs à la problématique et les situations à risques de récidive, ainsi que de proposer des stratégies de traitement. L’évaluateur doit tenir compte des changements inhérents à la période de l’adolescence, ce qui implique la notion de réévaluation. Le jugement clinique devrait être soutenu par des données empiriques et inclure les ressources de l’adolescent et de son milieu pour favoriser la mise en place de changements et, de ce fait, rétrocéder le développement d’une problématique sexuelle. À ce titre, l’évaluation du risque devrait être reprise en cours de traitement afin de suivre, par des données actualisées, les progrès de l’adolescent et son risque potentiel de récidive.» (p. 123) «Il est essentiel que le clinicien connaisse les aspects qui ont eu une influence sur l’évolution de l’adolescent au sein de sa famille et dans sa vie personnelle. Les caractéristiques de la famille en ce qui a trait aux facteurs de protection et de risque au développement sont identifiées. Ainsi, l’adolescent et ses parents sont invités à aborder plusieurs thèmes en lien avec les différentes étapes du développement de l’adolescent». (p. 79)