Pistes d’intervention pour réduire la consommation d’alcool et de cannabis chez les jeunes de 18 à 24 ans qui fréquentent les centres d’éducation aux adultes au Québec : rapport de recherche

Pistes d’intervention pour réduire la consommation d’alcool et de cannabis chez les jeunes de 18 à 24 ans qui fréquentent les centres d’éducation aux adultes au Québec : rapport de recherche

Pistes d’intervention pour réduire la consommation d’alcool et de cannabis chez les jeunes de 18 à 24 ans qui fréquentent les centres d’éducation aux adultes au Québec : rapport de recherche

Pistes d’intervention pour réduire la consommation d’alcool et de cannabis chez les jeunes de 18 à 24 ans qui fréquentent les centres d’éducation aux adultes au Québec : rapport de recherches

| Ajouter

Référence bibliographique [10116]

Pistes d’intervention pour réduire la consommation d’alcool et de cannabis chez les jeunes de 18 à 24 ans qui fréquentent les centres d’éducation aux adultes au Québec : rapport de recherche. Montréal: Gouvernement du Québec, Institut national de santé publique Québec, Direction du développement des individus et des communautés.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«La présente étude visait à documenter le phénomène de la consommation d’alcool, de cannabis et d’autres drogues chez les jeunes de 18 à 24 ans qui fréquentent les centres d’éducation aux adultes au Québec et à identifier les facteurs psychosociaux associés à l’intention que pourraient avoir certains de limiter leur consommation d’alcool ou de ne pas consommer du cannabis.» (p. III)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«À cette fin, une collecte de données a eu lieu au printemps 2010. Un total de 545 jeunes adultes choisis au hasard dans neuf centres d’éducation aux adultes de six régions du Québec, a été sollicité pour participer à l’étude. […] Au total, 410 jeunes ont répondu à l’un ou l’autre des questionnaires, pour un taux de participation de 75,2 %.» (p. III)

Instruments :
Questionnaires

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


Selon les auteures, «[l]es résultats révèlent que pour aider les jeunes à limiter leur consommation d’alcool ou à s’abstenir de consommer du cannabis, les interventions devraient être axées sur le développement d’une attitude favorable et d’un sentiment de contrôle face à ces comportements. Plus précisément, il faudra faire valoir que le fait de limiter sa consommation d’alcool permet d’éviter la déprime et que s’abstenir de consommer du cannabis permet d’être plus motivé à faire ses activités (école, travail, loisir). Aussi, les jeunes devraient être capables d’identifier et utiliser des stratégies pour limiter leur consommation d’alcool même lorsqu’ils sont dans des partys et pour résister à la consommation de cannabis même en présence d’amis qui consomment.» (p. IV) Cette étude révèle que de nombreux facteurs associés à la consommation touchent la famille, comme les pratiques parentales, la consommation des parents, les conflits familiaux. La perception des parents perçue par les jeunes est aussi étudiée. En effet, certaines jeunes croient que leurs parents n’approuveraient pas qu’ils consomment, ce qui poussent certains à consommer et d’autres non.