Théorie de l’attachement : repères pour l’intervention auprès des familles d’accueil ou adoptantes

Théorie de l’attachement : repères pour l’intervention auprès des familles d’accueil ou adoptantes

Théorie de l’attachement : repères pour l’intervention auprès des familles d’accueil ou adoptantes

Théorie de l’attachement : repères pour l’intervention auprès des familles d’accueil ou adoptantess

| Ajouter

Référence bibliographique [10009]

Ouellet, Michèle. 2011. «Théorie de l’attachement : repères pour l’intervention auprès des familles d’accueil ou adoptantes». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université du Québec à Montréal, Département de travail social.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Dans son mémoire, l’auteure souhaite «[…] aborder le problème psychosocial suivant: les difficultés d’attachement chez l’enfant et l’adolescent abandonnés, en voie d’adoption ou adoptés en contexte d’intervention familiale […].» (p. 7)

Questions/Hypothèses :
La question de recherche principale est la suivante: «Identifier les repères d’intervention et ceux de la pratique des intervenants pour le traitement des enfants ou adolescents en voie d’abandon, abandonnés ou adoptés, présentant un problème d’attachement dans un contexte d’intervention familiale.» (p. 21)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Notre échantillon est formé de trois hommes et trois femmes. Nous avons rencontré un pédopsychiatre, quatre travailleurs sociaux et un psychologue. […] Ils ont entre 21 et 40 ans de pratiques professionnelles […] Les milieux de pratique sont variés [et dans les régions de Montréal ou de la Montérégie]. Quatre participants proviennent du Centre Jeunesse, un exerce en pratique privée et en CLSC et le dernier est issu du milieu hospitalier.» (p. 89-90)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«La question de l’attachement fait partie de la réalité du travail social depuis de très nombreuses années. [L]a complexité des interventions associées aux problèmes d’attachement et à la relation parent-enfant a créé certaines ‘lacunes’ de savoir chez les professionnels. Dit autrement, si nous parlons plus des questions liées à l’attachement, le processus d’intervention avec des repères précis est loin d’être étoffé. En privilégiant des interventions visant une approche familiale et systémique, ce mémoire propose une représentation multifactorielle du phénomène de l’attachement. À travers des entrevues en profondeur auprès d’intervenants experts, cette démarche nous permet d’identifier des modèles d’intervention existants et des repères d’intervention qui permettent l’amélioration des dynamiques familiales et jusqu’à un certain point, le renouvellement des pratiques. Dans une perspective de travail social et de changement, ce mémoire suggère également quelques pistes d’intervention.» (p. xi)